IAHR, founded in 1935, is a worldwide independent member-based organisation of engineers and water specialists working in fields related to the hydro-environmental sciences and their practical application. Activities range from river and maritime hydraulics to water resources development and eco-hydraulics, through to ice engineering, hydroinformatics, and hydraulic machinery.
Log On
About IAHRDirectoryCommitteesMy IAHRNews & JournalseLibraryeShopEventsJoin IAHRWorld CongressDonate
spacer.gif
You are here : Home : News List
Go Back...

Ministry of Water Resources and Environment of Algeria: Request for proposals for hoplology and hydraulic modelling services (In French)
1. CADRE GENERAL DU PROGRAMME PAPSE
 
Le Ministère de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement a lancé, avec l’appui de l’Union Européenne, un Programme d’appui à la Politique Sectorielle de l’Environnement « PAPSE ».Il vise au renforcement de la politique sectorielle de l’environnement en Algérie, avec une focalisation sur l’aire métropolitaine algéroise dans une perspective de développement durable, ainsi que l’accompagnement des reformes que l’Algérie a engagé dans le secteur de l’environnement.
 
La gestion et l’exécution du programme sont confiées au Ministère de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement représenté par un Directeur  National du Programme. Il est assisté dans ses fonctions par une Unité d’Appui au Programme  dite UAP.
 
L’UAP, est composée d’une équipe d’experts principaux et non principaux mis à la disposition du Programme par un consortium géré par EPTISA.
Le programme PAPSE combine et articule les volets et résultats visés suivants :
 
- un volet n°1 d'appui à la stratégie sectorielle
Résultat n°1: Renforcement de la stratégie sectorielle pour l'environnement (PNAE-DD, PAC-ZCA)
Résultat n°2: Renforcement de la performance dans la planification et la transparence budgétaire
Résultat n°3: Accompagnement dans la rationalisation institutionnelle et financière du secteur 
- un volet n°2 institutionnel de portée nationale
Résultat n°4 : Renforcement des capacités des institutions et des ressources humaines
Résultat n°5 : Renforcement du système d’information environnemental
Résultat n°6 : Renforcement du MATE dans son rôle d'animateur et coordinateur dans le secteur 
Résultat n°7 : Renforcement des mécanismes d’incitation et de responsabilisation des acteurs
- un volet n°3 centré sur le littoral de la zone métropolitaine algéroise
Résultat n°8 : Renforcement de l’état de conservation de la biodiversité
Résultat n°9 : Amélioration de la gestion intégrée des déchets (collecte, tri, valorisation et traitement)
Résultat n°10 : Réduction de la pollution industrielle et vulgarisation de technologies plus propres
Résultat n°11 : Prise en compte des changements climatiques dans l’aménagement du littoral
 
2. CONTEXTE DE  LA MISSION 
 
Cette activité est prévue au sein du volet 3 du PAPSE relatif à l’aménagement intégré des bassins versants de la région littorale algéroise, notamment son résultat 11 relatif aux changements climatiques dans l’aménagement du littoral sont pris en compte » et plus spécifiquement à l’activité 11.4 relative à l’action formation et accompagnement à l’évaluation de la vulnérabilité et de l’adaptation des zones côtières de la métropole algéroise aux changements climatiques.   
 
La zone côtière algérienne et plus spécifiquement le littoral de la métropole d’Alger subit de nombreuses transformations et dégradations du fait d’une multitude de facteurs tant naturels (force des courants, tempêtes, etc.) que d’autres liés aux activités humaines (carrières de sable réalisées à même les plages et dunes, ouvrages de protection mal placés et mal dimensionnés, etc.). 
 
A cet ensemble de facteurs, s’ajoutent les effets actuels et à venir des changements climatiques, notamment l’élévation du niveau de la mer et la multiplication de phénomènes océaniques  extrêmes entrainant une érosion accrue et des risques de submersion qui peuvent avoir de lourds impacts économiques et financiers.
 
Il est donc nécessaire  de disposer d’outils de mesures et de prévision des effets de ces multiples facteurs afin de mettre en place une stratégie d’adaptation et de  gestion des risques côtiers appropriée. 
 
Dans ce contexte, une étude de la vulnérabilité et de l’adaptation des zones côtières de la métropole algéroise aux changements climatiques a été lancée et abordera notamment les points suivants : 
 
La segmentation et la caractérisation des différents fronts côtiers pour l’identification des domaines vulnérables aux risques ’d’érosion et d’élévation du niveau de la mer ;
Une approche pour la détermination du trait de côte et le suivi de ses variations ;
Une synthèse sur les changements climatiques et les modèles prévisionnels les plus utilisés ; 
Une approche méthodologique pour la caractérisation des différents types d’aléas (inondation, submersion marine, érosion, salinisation) et de vulnérabilité ;
Le développement de méthodologies pour l’élaboration de modèles prévisionnels de gestion des risques ;
La définition et sélection d’indicateurs à inclure dans un dispositif de veille
 
Les présents Tdrs ne concernent que la composante  inondation.  
 
Le bassin algérois compte plusieurs oueds qui sont sujets à débordements de crues ; ceux-ci sont notamment : 
 
L’oued Koriche, responsable des gros dégâts et nombreuses victimes dans le quartier de Bab El Oued en novembre 2001, 
L’oued Beni Messous,
L’oued El Harrach situé notamment à proximité de voies ferrées, rocade, RN5, autoroutes…
L’oued Reghaia, à prendre particulièrement en compte car le lit est en parti occupé par l’habitat précaire,
L’oued El Hamiz, à prendre particulièrement en compte car le lit est aussi en parti occupé par l’habitat précaire,
L’oued Mazafran (commune de Douaouda), il ne semble pas poser de gros problème en ce sens que les débordements se produisent dans des zones peu vulnérables mais cela reste à confirmer !
L’oued Isser (embouchure proche ville de Djinet)
Les oueds Keddara  et Corso avec des bassins versants de près de 100 km2 situés entre Reghaia et Isser
 
3. OBJECTIFS DE LA MISSION
Les objectifs de la présente mission sont : 
1. Réaliser un état des lieux des données existantes sur les oueds de la zone étudiée auprès des institutions concernées (OST et S/D concernées) en matière de données climatiques, pluviométrique, hydrologiques, hydrauliques, ouvrages de protection,  crues cinquantennales, et centennales  crues,  gestion des crues et de leur historique y inclus données cartographiques éventuellement existantes 
2. Sur base des scénarios et modèles climatiques du dernier rapport du GIEC, produire une modélisation des crues et des zones d’inondation aux horizons de temps correspondant aux scénarios retenus. L’horizon de temps maximum retenu sera 2060. 
3. Produire les cartes d’inondation et de vulnérabilité pour les oueds étudiés 
4. Proposer des recommandations pour une stratégie d’adaptation et de protection pour les enjeux identifiés 
 
4. RESULTATS ATTENDUS DE LA MISSION
Les résultats attendus de la mission sont : 
a) Une méthodologie d’étude a été établie ainsi qu’un état des lieux de la situation hydrologique des oueds concernés a été dressé 
b) Une modélisation de crues et inondations s’appuyant sur des scénarios climatiques a été produite 
c) Les cartes de l’aléa inondation et de la vulnérabilité à l’inondation ont été établies pour les sites étudiés à l’échelle ??????
d) Les recommandations pour la stratégie d’adaptation et de protection ont été produites 
e) Un rapport de démarrage, deux rapports intermédiaires et un rapport final ont été livrés 
 
5. BENEFICIAIRES ET PARTIES PRENANTES
A noter que l’expert travaillera en étroite collaboration  avec  le Responsable du Pôle (Bénéficiaire) et l'expert principal de l’UAP qui seront, à ce titre, les interlocuteurs permanents de l'expert. 
Les principaux interlocuteurs sont les membres du pôle 3 notamment : 
- MREE – Direction Générale de l’Environnement et du Développement Durable 
- ANCC
- CNL 
- MREE s/d littoral
- MREE s/d changement climatique 
- MREE s/d biodiversité
 
Ces interlocuteurs  principaux participeront au travail de l’expert pour :
La discussion et l’approbation de toute proposition de(s) l'expert(s) pour la réalisation des objectifs de l’action
Fournir toutes les données et les études diverses déjà réalisées sur les aspects relatifs à la vulnérabilité du littoral, changements climatiques, biodiversité, et les contacts nécessaires
Appuyer si besoin la logistique nécessaire au bon déroulement de la mission 
Participer à la résolution de tout problème qui pourrait entraver le bon déroulement de la mission
 
6. ACTIVITES A REALISER
 
Activités liées au résultat 1   Méthodologie d’étude et inventaire des données 
 
1. Proposer  une méthodologie d’étude qui décrit de façon exhaustive les différentes étapes développées pour aboutir aux résultats attendus de la mission
2. Réaliser un état des lieux des données existantes auprès des institutions concernées (OST et S/D concernées) en matière de données hydrologiques, hydrauliques, coefficient de ruissellement, ouvrages de protection, crues cinquantennales et centennales, cartes d’isohyète, carte hydrologique, etc. de gestion des crues et de leur historique. La recherche documentaire s’appuiera notamment sur les données et résultats produits dans le cadre du programme PAPSE EAU. 
3. Dresser un programme complémentaire de recherche de données biblio etc. à conduire par l’équipe de travail désigné par le PAPSE 
4. Conduire les visites de terrain complémentaires si nécessaires pour visualisation avec groupe de travail désigné 
Activités liées au résultat 2   Modélisation des scénarios climatiques et projection des crues cinquantennales et centennales 
1. Présentation succincte des scénarios GIEC R5, et rappel des caractéristiques climatiques et hydrologiques qui y sont liées et sélection des scénarios 
2. Modélisation des crues en fonction des scénarios climatiques retenus  
La méthodologie d’élaboration du zonage d’inondation devra être décrite, en précisant si elle est élaborée sur la base d’hypothèses de largeurs de débordement ou si la zone inondable est modélisée très précisément grâce à des modèles hydrauliques 2 D ou 3D.
La modélisation devra tenir compte que l’écoulement de la plupart des grands oueds de la région a été régularisé ce qui nécessitera des séries d’observations au niveau des barrages (lâchés) en plus des séries des écoulements naturels avant la construction des digues.  
 
Activités liées au résultat 3   Production des cartes de l’aléas inondation et de la carte de vulnérabilité inondation par croisement avec celle des enjeux 
 En se basant sur le modèle numérique de terrain et un inventaire des enjeux des zones concernées (densité de populations, zones touristiques, zones industrielles, habitats spécifiques, etc.) et des ouvrages de protection déjà existant :
1. Produire une carte de l’aléa inondation aux horizons de temps sélectionnés sous l’objectif 2 tenant compte des ouvrages de protection éventuels existants 
2. Détermination des enjeux qui pourraient être impactés par l’inondation survenant lors des crues exceptionnelles (maximum considéré centennal) (modèle 1) et lorsque ces crues se produisent de façon concomitante à une submersion marine à la côte 3,2 m NGA(modèle 2)  
3. Produire une carte de vulnérabilité selon une échelle de 1 à 4 aux horizons de temps sélectionnés sous l’objectif 2 tenant compte de la sensibilité et de l’exposition des enjeux (évaluation des risques) 
4. Sur base des résultats obtenus, proposer des mesures d’atténuation et de protection visant à réduire l’impact des aléas prévisibles 
Activités liées au résultat 4 Rapport intermédiaires et rapport final 
- Rapport de démarrage à présenter dix jours après le début de la mission. Détail de la méthodologie et planning de la mission. 
- 1er rapport intermédiaire à la fin du résultat 2 
- 2nd rapport intermédiaire à la fin du résultat 3 
- Rapport final résumant l’ensemble des données collectées, des analyses, des cartes produites et des recommandations (données livrées en format numérique)
- Chaque rapport fera l’objet d’une présentation et discussion en atelier de travail. 
- L’expert participera également à un atelier présentant l’ensemble des résultats de l’étude de vulnérabilité. 
 
 
7. LIEU DE LA MISSION
 
La présente mission se déroulera dans la Wilaya d'Alger et dans la zone d’intervention du PAPSE. 
 
8. ORGANISATION ET DEROULEMENT DE LA MISSION
- Conformément aux conditions de réussite mentionnées dans le DPC2, préalablement à la mission, un groupe de travail associant les principales parties prenantes est mis en place par le MREE. 
- La mission de l’expert débutera par un briefing avec les Responsables du pôle 3, en liaison avec le Directeur National et l’expert principal chargé de la mission (définir les lieux du briefing) pour la première intervention ; les interventions suivantes pourraient se faire chez le bénéficiaire). 
- L’expert sera basé à l’ANCC et au CNL, à proximité immédiate aussi des locaux de l’ UAP à Kouba et travaillera en étroite collaboration avec les parties prenantes désignées ci-dessus. 
- Les rencontres de travail avec les principaux partenaires seront planifiées et discutées en collaboration avec les parties prenantes 
- Des sessions de travail présentant les résultats des discussions et des visites de terrain et l’avant-projet de cahier des charges seront tenues régulièrement et au moins de façon hebdomadaire avec les interlocuteurs  
- Un atelier de restitution est réalisé pour s’assurer que le SIG mis en place intègre les différents aspects demandés dans les Tdrs 
 
9. DUREE, CALENDRIERD’INTERVENTION ET LIVRABLES A REMETTRE
 
La mission est menée par deux experts de catégorie 1, spécialistes en hydrologie et hydraulique et ayant une bonne connaissance du réseau hydrographique algérois pour une durée de 40  h/j (à discuter ensemble) répartis sur 3 mois. La mission débutera dès que possible. 
 
Dates Activité Expert hydrologue    (h/j) Expert hydraulicien (h/j) Livrables
A préciser après validation Méthodologie
Recueil et synthèse de données  
Plan de collecte de données 
Rapport démarrage 5 j 5 j - Rapport de démarrage  avec méthodologie de l’étude , synthèse des données, planning de mission et recommandations 
Scénarios climatiques 5 j
A préciser après validation Analyse des données 
Modélisation des écoulements 
Rapport intermédiaire 1 5 j 5 j   Rapport intermédiaire 1 contenant activités réalisées pour aboutir à la modélisation 
 
A préciser après validation Production des cartes aléas inondation, cartes de vulnérabilité, carte des risques 
Rapport intermédiaire 2 5 5 j   Cartes aléas, risques, vulnérabilité 
Rapport intermédiaire 2 
A préciser après validation Rédaction rapport  final 5 j Rapport final 
Total 25 j 15 j
 
10. PROFIL DE L’EXPERT(E)
Cette mission nécessite l’intervention de deux  experts seniors devant répondre au profil suivant :
1 expert senior hydrologue 
i. Catégorie expert senior avec au moins 15 ans d’expérience dans les domaine hydrologique, hydraulique, agro-climatologique 
i. Qualifications et compétences
 
o Diplôme : diplôme universitaire (Bac + 3 minimum) type géographie, météorologue, hydro-météorologue, ingénieur agronome ; 
o Langue : très bonne maîtrise (écrite et parlée) du français ; connaissance de l’arabe est un plus
o bonne capacité rédactionnelle;
o capacité de travailler dans un environnement multiculturel et bon relationnel;
o bonne capacité d'animation de groupes de travail et de communication;
 
ii. Expérience professionnelle générale
Au moins 15 ans d'expérience dans l’ hydrologie, l’ hydraulique, l’ agro-climatologie, 
iii. Expérience professionnelle spécifique 
En plus minimum 2 ans d’expérience dans les aspects liés aux changements climatiques  
 
Une expérience dans la cartographie des zones sensibles (zones humides) et l’analyse des risques et vulnérabilité liée au changement climatique est un plus 
 
1 expert senior hydraulicien  
ii. Catégorie expert senior avec au moins 15 ans d’expérience dans les domaine, hydraulique, gestion des ressources en eau, hydro-aménagement   
iv. Qualifications et compétences
 
o Diplôme : diplôme universitaire (Bac + 3 minimum) hydraulique,  ingénieur agronome génie rural; 
o Langue : très bonne maîtrise (écrite et parlée) du français ; connaissance de l’arabe est un plus
o bonne capacité rédactionnelle;
o capacité de travailler dans un environnement multiculturel et bon relationnel;
o bonne capacité d'animation de groupes de travail et de communication;
 
v. Expérience professionnelle générale
Au moins 15 ans d'expérience dans différents aspects de l’ hydraulique (approvisionnement en eau, études et aménagement hydrauliques divers)  
vi. Expérience professionnelle spécifique 
Une expérience démontrée dans au minimum 5 projets dans l’utilisation des logiciels de modélisation hydraulique et faisant jonction entre les calculs hydrologiques et le SIG 
 
 
11. COMMUNICATION ET VISIBILITE
L’expert sera tenu de respecter les règles de visibilité de l'Union européenne pendant tout leur travail.
Avant la fin de sa mission, l’expert devra remettre au programme un texte (max 3-4 paragraphes) utile pour un éventuel article de presse en résumant notamment:
les résultats de sa mission
la valeur ajoutée de la coopération européenne dans le domaine d'intervention
Ainsi que toute autre information susceptible d'être communiqué à un public large 
 
12. REMISE DU RAPPORT FINAL  ET VALIDATION DE LA MISSION
 
Le rapport final doit être remis en trois exemplaires originaux (version papier et version électronique) à la Direction du Programme PAPSE  dans un délai de 10 jours calendaires à compter du dernier jour de la mission. La Direction du programme se chargera de transmettre un exemplaire au responsable du Pôle et au bénéficiaire.
L’examen du rapport final de la mission portera sur le respect des TdR et l'évaluation des résultats de la mission par rapport à ceux prévus. Un courriel est adressé à l’expert portant sur l'éventuelle demande de modifications. Dans ce cas, un délai supplémentaire pourrait être accordé pour effectuer les modifications demandées. 
Join IAHR
IAHR Media Library
EVENTS
11 August 2018 - 15 August 2018
Special Workshop, “Copula Method in Hydrology and Environmental Science"
19 August 2018 - 24 August 2018
12th International Symposium on Ecohydraulics
20 August 2018 - 23 August 2018
6th International Conference on Estuaries and Coasts- ICEC-2018
01 September 2018 - 30 September 2018
ICUD 2020 - International Conference on Urban Drainage
02 September 2018 - 05 September 2018
21st Congress of the Asian Pacific Division of IAHR
See all Events
LinkedIN
Twitter